Interaction entre les différents processus d’usure dentaire

Bien qu’il existe des situations connues dans lesquelles l’usure dentaire est le fruit d’un seul processus (par exemple, le bruxisme nocturne seul est responsable d’usure par attrition), la présentation clinique est souvent le résultat d’une combinaison de processus d’usure dentaire.

Lorsque différents mécanismes d’usure dentaire agissent en même temps, le diagnostic d’érosion peut être difficile à établir (O'Sullivan & Milosevic 2007). Une observation clinique rigoureuse est cruciale pour la détermination du mécanisme dominant. Il est également important d’examiner la santé générale du patient, son régime alimentaire et son mode de vie.

Les données cliniques dont on dispose actuellement laissent penser que la plupart des lésions d’usure dentaire sont le résultat d’une combinaison de processus d’usure dentaire, parmi lesquels la combinaison de l’érosion et de l’abrasion semble jouer un rôle prépondérant (Addy & Shellis 2006).
Combinaison de l’érosion, de l’abrasion et de l’attrition

Lésion cunéiforme

Les lésions cunéiforme peuvent également être le résultat de processus d’usure dentaire à causes multiples. Son étiologie est très probablement l’abrasion. Toutefois, dans ce cas, on retrouve également des signes précoces d’érosion (par exemple, surface brillante et disparition des périkymaties).
Combinaison de l’érosion, de l’abrasion et de l’attrition