Epidémiologie de l’érosion

Une vue d’ensemble des études épidémiologiques portant sur l’érosion chez les enfants, les adolescents et les adultes et précisant le pays, l’année de publication et le nombre de sujets est proposée ci-après.

La moyenne pondérée dans chaque groupe d’âge (19,1%, 47,8%, 46,9%), et la moyenne globale (37,9%) sont indiquées.

Selon cette estimation grossière, environ un tiers de la population occidentale présente des signes d’érosion.

Cliquez sur chaque section de groupe d’âge pour obtenir une analyse plus détaillée.
• Epidémiologie de l’érosion
• Epidémiologie chez les 5-9 ans
• Epidémiologie chez les 10-17 ans
• Epidémiologie chez les 14-88 ans
• Epidémiologie chez les 5-88 ans – Vue d’ensemble

Plus de détails à propos de l’épidémiologie de l’érosion :

  • Il n’existe pas de preuve concluante relative à la différence de susceptibilité à l’usure des dents des enfants et des dents des adultes.
  • In vitro, les dents de lait sont 1,5 fois plus susceptibles à l’érosion que les dents définitives (Amaechi et al. 1999). Cependant, selon Jaeggi & Lussi 2006, il est improbable que cette différence se traduise en une grande différence de prévalence des lésions érosives in vivo.
  • Néanmoins, les lésions sont plus fréquemment observées chez les hommes et il semble qu’il existe une augmentation linéaire du nombre et de la taille des lésions avec l’âge (Kahn et al. 2001).
  • En outre, la présence de lésions érosives sur les dents de lait fait augmenter le risque de développement de lésions érosives sur les dents définitives (Ganss et al. 2001a).