Résultats d'études cliniques

Les chiffres suivants, issus d’une étude in situ (Ganss et al. 2010), mettent en évidence la destruction des tissus dentaires durs dans des échantillons d’émail et de dentine.

Méthodes :
  • Une moitié de chaque échantillon était protégée par une résine photopolymérisable et servait de zone de référence. L’autre moitié a subi une exposition à l’acide.
  • Les échantillons ont été portés dans la cavité buccale pendant 7 jours. Au cours de cette période, ils ont été exposés à des épreuves érosives 6 x 5 minutes par jour.  Une solution dentaire placebo ou la solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION était utilisée (10 mL pendant 30 s) une fois par jour.

Résultats :
  • Les composés stanneux faiblement solubles intégrés dans l’émail ont permis une inhibition significative de la destruction des tissus dentaires durs dans les échantillons portés dans la cavité buccale.
  • Sur toutes les images, la démarcation indique la limite entre la zone de référence et la zone exposée. Les attaques acides hautement érosives répétées ont entraîné une destruction majeure des tissus dentaires durs dans les échantillons du groupe placebo.
  • Seules des destructions mineures des tissus dentaires durs ont été observées sur les échantillons traités avec la solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION.

Images obtenues par MEB d’échantillons d’émail portés in situ après l’exposition à plusieurs attaques érosives
Solution dentaire placebo
Solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION

Images obtenues par MEB d’échantillons de dentine portés in situ après l’exposition à plusieurs attaques acides érosives
Solution dentaire placebo
Solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION

Conclusion:
  • Ces résultats mettent clairement en évidence le potentiel protecteur de la solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION contre la destruction des tissus dentaires durs par érosion.
La solution dentaire elmex® PROTECTION EROSION rend l’émail et la dentine plus résistants aux attaques acides érosives