Ions fluorure

Le fluorure est connu pour former des couches protectrices de CaF2 sur les dents, conférant une plus grande protection contre les caries et, à un degré moindre, contre l’érosion (Wiegand & Attin 2003).

Effet des ions fluorure dans des conditions d’érosion légères à modérées :
 
  • Dans des conditions acides, la dissociation du fluorure est améliorée, créant ainsi une plus grande concentration en ions fluorure protecteurs comparé aux solutions de fluorure à pH neutre (Ganss et al. 2008).
  • L’application régulière et à long terme de produits très concentrés à base de fluorure s’est avérée bénéfique dans la prévention de l’érosion in vitro (Ganss et al. 2001b).
  • En outre, une fluoration régulière et intensive avec un dentifrice, une solution dentaire et un gel s’est avérée plus efficace pour protéger l’émail et la dentine de l’érosion que l’application régulière d’un dentifrice à base de fluorure ou que l’absence totale de fluoration (Ganss et al. 2004).
Effet des ions fluorure dans des conditions extrêmes :
 
  • Bien que faiblement solubles dans une plage de pH favorable aux caries, les couches de CaF2 sont assez facilement solubles lorsqu’elles sont exposées à des attaques érosives sévères, et ne présentent, notamment in vitro, qu’une faible stabilité contre les impacts des acides.
  • L’effet du fluorure de sodium en tant qu’agent de protection contre l’érosion dans l’émail est par conséquent limité in vitro.
  • Des études plus récentes ont fait apparaître que l’efficacité des fluorures sur l’inhibition de l’érosion était largement déterminée par le type de composé fluoruré. Les fluorures ont de bons effets d’inhibiteurs de l’érosion, notamment lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec des ions étain (ou d’autres métaux polyvalents) (Ganss et al. 2009, Hove et al. 2008).


Effet des ions fluorure sur la dentine :

  • La fluoration topique conduit à la rétention de quantités considérables de fluorure, même dans les couches plus profondes (ten Cate et al. 1995, Hellwig et al. 1992), rendant ainsi la dentine moins susceptible aux attaques acides, au moins tant que la couche extérieure riche en collagène et déminéralisée est présente (Ganss et al. 2001b, Ganss et al. 2004).
  • L’effet  protecteur du fluorure –notamment du fluorure d’amines (Lussi et al. 2004)- sur la dentine exposée réduira également l’hypersensibilité par formation d’une couche dense de CaF2, réduisant ainsi les symptômes subis par le patient (Mordan et al. 2000).

Autres utilisations des ions fluorure pour la prévention de l’érosion :

  • La protection contre l’érosion conférée par des sodas supplémentés en minéraux dentaires (fluorure, calcium) a été testée versus des sodas ordinaires. Les résultats sont mitigés (Amaechi & Higham 2005).
Selon certains experts de l’érosion, la prévention de l’érosion par addition de fluorure aux sodas est limitée, alors que l’ajout de calcium pour réduire le potentiel érosif des boissons acides semble prometteur (Lussi & Jaeggi 2009). Un grand nombre de boissons enrichies en calcium sont actuellement disponibles dans le commerce.